Halloween au château de Vaux

À l’occasion d’Halloween, l’équipe de la Maison du Tourisme de Bar-sur-Seine a décidé de vivre une expérience inédite au château de Vaux.

Nous avons testé la Murder Party : la nouvelle enquête nocturne du château avec des acteurs en costumes.
La fille du Baron de Maupas a disparu, il faut résoudre l’énigme en une heure. Dès que la cloche sonnera, il sera trop tard pour la sauver !

Nous voilà arrivées au parking. Un homme costumé nous attend avec sa lanterne pour nous expliquer le déroulement de la soirée.
J’avoue que je ne suis pas très rassurée, moi qui ai peur du noir… Mais je prends mon courage à deux mains !

Premier rendez-vous dans la grange. Ça y est nous n’avons plus le temps de faire demi-tour.
Parchemin en main nous avançons vers la première énigme : le maréchal-ferrant. Nous sommes impressionnées par son coup de main. Je suis rassurée, l’énigme est plutôt facile et même pas peur.

Enigme suivant : les écuries. Je sens que je vais avoir peur, je laisse donc les autres rentrer avant moi. Il fait tout noir, nous avançons à la lumière de nos portables mais j’ai encore oublié le mien… Les cris se font vite entendre, le palefrenier qui était caché derrière la porte nous saute dessus, fourche à la main, et nous dit de chercher sous la paille. Eureka une énigme de plus de résolue !

Après l’écurie, direction le château. Nous montons à la chambre du célèbre Monsieur de Maupas. Nous le trouvons endormi dans son lit, l’énigme est portée sur sa chevalière. C’est plutôt facile pour nous. 

Prochaine étape, les caves, nous avançons à tâtons et nous nous demandons sur quoi nous allons tomber. Nous traversons la cuisine puis la boulangerie. Nous sommes effrayés par l’arrivée du boucher ensanglanté tenant une machette de cuisine dans la main et dans l’autre un cuissot de chevreuil. 

Devant nous une alcôve, nous ne trouvons pas de suite comment entrer dans la pièce. Il nous faut passer par une armoire pour retrouver les joueurs de cartes. Nous devons faire un peu usage de nos méninges, il fallait additionner leur dernière carte pour trouver la solution .

Passage obligé dans le couloir, le cachot ! Impossible pour moi de regarder à travers les barreaux, Laurence s’en charge et écoute le message que la prisonnière répète en boucle pour nous faire avancer sur l’enquête. 

Encore quelques énigmes avec son lot de frayeurs, de suspense pour terminer notre questionnaire. 

La cloche retentit, tout le monde se dirige autour du feu à l’arrière des parties communes.
Nous avons réussi à élucider cette enquête terrifiante et à démasquer le coupable.
L’espion le plus célèbre de France, Vidocq, délivre la fille du maître pour qu’elle retrouve enfin sa liberté.

Petite enquête bien sympathique et très familiale. 
Nous nous sommes bien amusées et nous avons eu très peur, merci Edouard Guyot.